mes cartons rouges

  • Annidée
mes cartons rouges

Les Youtubeurk

Si leurs vidéos sont les plus regardés et fédèrent des millions d’abonnés ce n'est bien sur pas le fait du hasard !

N'en doutez plus les Enjoyphenix, Norman, Cyprien et autres "You tubeur" bien connus, pactisent avec les pubs.

Considéré comme « influenceurs » ils sont chouchoutés par les marques, signant de gros contrats pour des spots publicitaires ; les : Emma CakeCup avec Rimmel (Coty), Léa avec Neutrogena (Johnson & Johnson), et EnjoyPhoenix avec Gemey- Maybelline (groupe L’Oréal), ont la part belle et cela va même plus loin ...

Les marques et publicistes créent de toutes pièces des pseudos ; des You tubeur comme CyprienGaming [le portail de l’humoriste Cyprien] sont ainsi créé pour séduire des éditeurs de jeux vidéo »... Et sa marche, La marque l’Oréal a d’ailleurs signé des contrats avec « une trentaine de YouTubeuses !

Le tarif dépend bien sur du "YouTubeur" , donc de son nombre d'abonnés du nombre de vue, etc., Et c’est lui ou son intermédiaire qui fixe sa rémunération » et oui certains on même leur agent.

Les fourchettes des tarifs ? « De 1 000 euros pour un débutant à des contrats de plusieurs centaines de milliers d’euros ».

Procédé limite, dans ensemble bien flou, la DGCCRF (direction de la répression des fraudes) a lancé une enquête en début d’année. En cause, des « pratiques commerciales trompeuses ». C'est ainsi qu'en mars, elle s’est penchée sur le cas d’une dizaine de YouTubeurs ayant perçu entre 20 000 et 100 000 euros pour vanter une marque de voiture.

Depuis cette enquête de la DGCCRF, bon nombre de YouTubeurs prennent leurs précautions, pour éviter d’être accusés de publicité déguisée, notant que leur vidéo n’est pas sponsorisée, mais qu'il adore ce produit ; d'autres adoptent le hashtag #ad (publicité), mais sérieusement comment pourraient ils dire non à tant d'argent ?

Question d'éthique peut être...

La Hurlette@2017 -  Hébergé par Overblog